Problématique

Chaque année, des milliers de jeunes canadiens abandonnent leurs études secondaires. Cet acte, apparemment simple et personnel, affecte leur vie à jamais en les privant d'une éducation et de la chance d'accéder à un bon salaire. D'un point de vue collectif, les collectivités font face à un problème de « culture de l'échec ». À l'échelle nationale, la réduction du bassin d'emploi et de l'assiette fiscale ainsi que l'énorme pression exercée sur les dépenses publiques ont d'importantes répercussions sur l'économie.

Des dizaines de milliers de jeunes issus de collectivités à faible revenu au Canada ont le potentiel de bien réussir à l'école, mais sont incapables de surmonter les obstacles à l'éducation que la pauvreté engendre. Des moyens financiers insuffisants, un manque de modèles positifs dans la collectivité et l'absence d'un soutien parental et d'une forme d'intégration à un nouveau pays et à une nouvelle culture ne sont que quelques-uns des obstacles rendant très difficile l'obtention d'un diplôme d'études secondaires.