Problématique

Dans des communautés à faible revenu partout au Canada, les taux de décrochage au niveau secondaire dépassent les 50 %.

Au Canada, les jeunes issus de communautés à faible revenu se heurtent à d’importants obstacles à l’éducation. Ces obstacles sont hors de leur contrôle et peuvent avoir une incidence sur leur bien-être personnel et scolaire. À cause de cela, le diplôme d’études secondaires, sans parler de l’éducation post-secondaire, peut sembler être un rêve inatteignable.

 

Le prix à payer pour le décrochage

Les coûts associés au décrochage scolaire au Canada sont accablants et creusent des écarts de réussite qui peuvent nuire aux jeunes pour le reste de leur vie. Sans diplôme d’études secondaires, les possibilités d’avenir des jeunes sont limitées.

Mais les répercussions.

Du décrochage de l’école secondaire ne s’arrêtent pas là. Le décrochage a une incidence sur tout le monde – les élèves, leur famille, leur communauté et l’ensemble de la population canadienne.

Selon les statistiques, les personnes qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires dépendent plus souvent des services sociaux que les autres. Elles réduisent par ailleurs l’assiette fiscale du pays.

Si l’on tient compte des impôts non retenus ainsi que des dépenses liées à l’aide sociale et aux soins de santé, le coût total du décrochage scolaire s’élève à 37,1 milliards de dollars par année.

 

Nous croyons fermement qu’aucun enfant ne devrait se retrouver dans cette situation.

Chez Passeport pour ma réussite, nous savons que l’éducation est une base essentielle dans la vie. Nous savons aussi que l’éducation a le pouvoir d’égaliser les chances et de permettre à tous les jeunes de réussir. Et nous savons que notre programme fonctionne.

Mais ces jours-ci, la demande dépasse notre capacité à apporter du soutien et nous savons que des milliers d’élèves et des centaines de communautés ont toujours besoin de Passeport pour ma réussite.

Aidez-nous à faire en sorte que ces élèves réalisent leur rêve d’obtenir leur diplôme.