pathwaystoeducation.ca

Jennifer a découvert Passeport pour ma réussite lorsque son employeur, CAPREIT, cherchait à s’engager auprès d’organismes à but non lucratif. Lors d’une présentation, Jennifer a entendu les histoires des élèves de Passeport – leurs réussites, mais aussi les épreuves auxquelles ils et elles font face. Ces récits ont immédiatement interpellé Jennifer, qui avait grandi dans des circonstances similaires. « J’étais très touchée en découvrant le parcours de ces jeunes, se souvient-elle. Après cette rencontre avec l’équipe de Passeport, j’ai demandé si je pouvais faire du bénévolat. »

Inspirée par ces témoignages, Jennifer est devenue bénévole pour Passeport. Elle souhaitait avant tout apporter de l’aide à ces élèves ayant eu des circonstances de vie proche des siennes. Mais Jennifer s’est vite rendu compte que les jeunes de Passeport changeraient tout autant sa perspective qu’elle changerait la leur. « J’ai rencontré un grand nombre de personnes fortes et inspirantes à Passeport. En tant que mère, j’avais des idées préconçues sur la jeunesse et sur la réussite. Cependant, après avoir entendu les élèves parler de leur vie et de leur famille, j’ai vraiment changé de perspective. On ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac. »

Le bénévolat a également permis à Jennifer de partager ses compétences avec les élèves de Passeport. Par exemple, elle donne souvent des outils et des astuces aux élèves pour rédiger des textes clairs et convaincants. C’est une aptitude qu’elle a acquise dans le cadre d’un programme de leadership à son travail et qui est très utile pour les élèves Passeport qui se préparent à postuler aux études postsecondaires. « Mon mentor chez CAPREIT m’a vraiment aidée à devenir une meilleure rédactrice. Je partage toujours ses conseils avec les élèves de Passeport : condense le texte jusqu’à ce qu’il ne reste que les informations les plus importantes! »

Que ce soit en ligne ou en personne, Jennifer est fière de son engagement bénévole auprès des jeunes de Passeport. Et en dehors du programme, elle recrute souvent ses collègues pour qu’ils et elles deviennent également bénévoles. « Il n’y a pas besoin d’avoir un diplôme particulier ou une formation en enseignement pour aider. Le plus important, c’est d’y mettre du cœur! »