[L' Hebdo du St-Maurice] Changer le cours de son cheminement scolaire

February 13, 2018

 

"PERSÉVÉRANCE. Qui sait ce que Tommy Laforme, Cynthia Thellend et Julien Gélinas seraient devenus s’ils n’avaient pas participé au programme Passeport pour ma réussite offert par le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Shawinigan? Tous trois en voie de compléter leur diplôme d’études secondaire, ils sont convaincus que leur participation a changé le cours de leur histoire.

Tout comme 500 autres élèves depuis la création du programme à Shawinigan en 2012, les trois adolescents ont été accompagnés et soutenus tout au long de leur cheminement scolaire. Le programme se décline en quatre piliers: le tutorat, le mentorat, le soutien personnalisé et le soutien financier.

«Sans Passeport pour ma réussite, je ne serais probablement plus à l’école en ce moment.» Julien Gélinas n’a jamais vraiment aimé l’école. Avec l’aide des intervenants du programme, il est pourtant en voie d’obtenir son diplôme en juin prochain. Son objectif? Assouvir sa passion du voyage, qu’il a découvert lors d’un stage au Guatemala avec d’autres élèves du programme, et faire des études en mécanique.

De son propre aveu, Tommy Laforme se présente comme un élève qui aurait pu être un décrocheur. «À 14 ans, j’avais des amis plus vieux, je n’aimais pas trop l’école et je travaillais déjà. Louis-Philippe, mon conseiller à la persévérance, m’a aidé à comprendre que dans la vie, il y a certaines étapes que l’on n’a pas le choix de franchir, comme le secondaire. Sans son aide, je ne sais pas si j’aurais réussi à persévérer», confie-t-il.

«Ils sont à fond avec nous et ils nous encouragent, peu importe nos difficultés. On sent qu’on est apprécié ici», explique Cynthia Thellend. Elle croit que sans le tutorat, elle aurait probablement échoué certains cours. «Je me suis fait des amis ici, j’ai appris à m’affirmer dans un groupe, j’ai découvert que je pouvais réaliser des projets, j’ai développé des techniques d’étude efficaces et j’ai compris ce que je ne comprenais pas à l’école», explique-t-elle, emballée par le programme.

Établi dans des secteurs de Shawinigan et Grand-Mère où le taux de décrochage scolaire atteignait près de 40% en 2007, le programme Passeport pour ma réussite vise notamment à briser le cycle de la pauvreté grâce au pouvoir de l’éducation.

L’objectif ultime? Bâtir une génération de diplômés 100% shawiniganaise."