Pour de nombreux jeunes vivant dans des communautés à faible revenu, le début de l’année scolaire est source de préoccupations et d’anxiété. Les obstacles à l’éducation auxquels ils font face diminuent l’enthousiasme que suscite le fait de renouer avec des pairs, de reprendre des activités parascolaires et de réévaluer leurs ambitions à long terme. Cette année, ce sentiment d’anxiété est plus important que jamais : les jeunes ont quitté les bancs d’école depuis près de six mois en raison de la pandémie de COVID-19, et les obstacles se sont intensifiés.

Les écoles ont fait de leur mieux pour offrir une expérience positive et sécuritaire aux élèves. Bon nombre d’entre elles proposent une formule d’enseignement hybride qui permet aux élèves d’être présents en classe quelques jours par semaine et de suivre leurs cours à distance le reste du temps. Toutefois, les difficultés auxquelles les étudiants des communautés à faible revenu faisaient face au printemps n’ont pas disparu. Les problèmes de connectivité à Internet et d’accès à des appareils fiables, le stress financier et le manque d’espaces d’étude personnels adaptés à la maison nuisent à la capacité des jeunes à rester concentrés, à suivre une routine et à être optimistes quant à leur avenir.

Le personnel du programme Passeport sera là pour offrir un soutien holistique et personnalisé afin d’aider les élèves à surmonter ces obstacles. Depuis mars, il communique avec des élèves et leur famille afin de leur donner accès à des outils d’apprentissage à distance et d’entretenir des relations de tutorat et de mentorat. Le fait d’établir de solides relations interpersonnelles avec des adultes bienveillants permet aux jeunes qui participent au programme de s’épanouir en créant au moins un lien de confiance avec une personne ne faisant pas partie de leur famille immédiate ou de leur cercle social. Aussi, cette personne peut leur offrir des conseils et les aider à trouver des réponses à leurs questions, à calmer leurs inquiétudes et à gérer leur stress, leurs responsabilités scolaires et leur emploi du temps.

Les jeunes ont particulièrement besoin de ses relations pendant la pandémie, car l’isolement a une incidence négative sur leur vie. Ils n’ont pas la possibilité d’interagir autant avec leurs pairs et leurs enseignants, et leur capacité à rester concentrés sur leurs tâches scolaires et sur leurs objectifs à long terme est chaque jour mis à l’épreuve. En se fixant des objectifs et en réfléchissant à leur avenir avec l’appui d’un travailleur auprès des jeunes, ils développent un plus grand sentiment d’appartenance et commencent à réaliser que leurs compétences et leurs efforts peuvent les aider à surmonter des situations difficiles. Lorsque les élèves Passeport prennent conscience des obstacles qui les entourent, y compris les défis engendrés par la pandémie, ils savent comment les surmonter en tirant parti des relations que permet le programme et en s’appuyant sur celles-ci pour mettre à profit leurs forces innées et leurs compétences émergentes.

De plus, le programme est conçu pour veiller à ce que les jeunes développent la mentalité, la capacité et les compétences requises pour briser les barrières à l’atteinte de leurs objectifs et à la réalisation de leurs ambitions que les circonstances ont érigées. Les jeunes de Passeport savent que les défis qu’ils rencontrent ne sont pas insurmontables. Le programme met l’accent sur l’établissement de relations, le mentorat et la création d’une culture d’attentes élevées pour aider les jeunes à développer des compétences d’autorégulation et une mentalité de croissance. Cela leur permet de planifier et d’établir des objectifs, de se pencher sur les progrès réalisés et de percevoir les difficultés comme des revers temporaires, et non des obstacles permanents.

Alors que les jeunes s’apprêtent à vivre l’année scolaire la plus difficile de leur vie, nous nous engageons à faire en sorte que les élèves Passeport dispose des liens et de la capacité d’affirmation dont ils ont besoin pour rester concentrés sur leur éducation et leur bien-être. Une forte croyance en leur propre maîtrise ne fera pas disparaître les obstacles persistants auxquels ils font face, mais leur permettra de s’armer des compétences et d’adopter l’état d’esprit nécessaires pour cheminer dans la vie et concrétiser l’avenir qu’ils ont envisagé.

Konrad Glogowski, docteur
Directeur, Recherche et évaluation
Passeport pour ma réussite Canada

À titre de directeur, Recherche et évaluation, M. Glogowski est ambassadeur de notre engagement envers l’excellence grâce aux données probantes. Il dirige une équipe qui recueille systématiquement et rigoureusement des données pertinentes pour analyser et mesurer le rendement et l’impact global de notre programme. Il est également responsable de notre stratégie nationale de recherche et d’évaluation, qui comprend des études nous permettant de mieux comprendre la réussite scolaire ainsi que les programmes et les approches en matière de bien-être des jeunes, au pays comme à l’étranger. M. Glogowski, qui a obtenu un doctorat en éducation de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (Université de Toronto), s’intéresse au développement et à l’apprentissage des adolescents.