pathwaystoeducation.ca

Le texte qui suit a été écrit par Yvette, une diplômée Passeport de Kingston, en Ontario. Yvette habite maintenant à Montréal, où elle étudie pour obtenir un baccalauréat en administration des affaires.

Imaginez un concert. Les projecteurs brillent de tous leurs feux. Sur la scène se trouve une file de microphones qui semble s’étendre sans fin. La célébration débute le 1er février, à minuit.

Voici ma vision du Mois de l’histoire des Noirs.

C’est une célébration où je suis invitée à prendre un micro parmi tant d’autres afin de partager ma fierté avec les membres de ma communauté. Tout comme un micro amplifie la voix de ses interlocuteurs, le Mois de l’histoire des Noirs met en lumière des histoires et des témoignages qui m’inspirent personnellement et m’animent toute l’année!

Tout au long du mois, une multitude d’événements sont organisés partout au Canada pour commémorer les réalisations des personnes d’origine africaine. Beaucoup découvriront des pionniers, des inventeurs, des artistes mais également des gens ordinaires qui ont laissé leur marque dans l’histoire.

Il y a cinq ans, j’ai créé le tout premier comité du Mois de l’histoire des Noirs à mon école secondaire.

Grâce au comité, nous diffusions tous les matins, l’histoire d’une personnalité noire moins connue du grand public, mais tout aussi importante. Je voulais sortir du cadre limité qu’offraient nos manuels d’école. Je voulais faire connaître un large éventail de personnalités et susciter de la fierté et de la joie!

Je voulais que les élèves de la diaspora africaine se reconnaissent à travers les histoires et ressentent ce besoin irrésistible de se tenir le dos plus droit.

Oui nos ancêtres étaient des inventeurs. Oui ils étaient des mathématiciens! D’autres étaient poètes, bien sûr! Et oui, nous sommes allés sur la lune!  Nous pouvons accomplir tout ce qu’ils ont fait- et bien plus encore.

C’est donc ainsi que je me suis retrouvée, un micro à la main, écoutée par plus de mille élèves! J’étais énormément reconnaissante de pouvoir présenter mes héros. Je savais que leurs histoires avaient le pouvoir d’inspirer tous ceux qui tendraient l’oreille.

Par la suite, le comité a pris plus d’ampleur. Nous avons été en mesure de trouver des commanditaires, d’organiser des activités spéciales et de créer des affiches que nous avons installées à travers l’école entière! Je suis extrêmement fière de vous dire que la tradition s’est poursuivie après que j’eus obtenu mon diplôme et quitté mon école pour l’université.

Moi aussi, j’ai gardé la tradition vivante; j’ai continué à rechercher et à partager des histoires qui m’inspirent à devenir la personne que je veux être.

Pour pouvoir exceller dans ma carrière, par exemple, je dois faire preuve de discipline et je dois rester concentrée lorsque j’étudie. Récemment, je me suis mise à écouter, tout en étudiant, des discours de Malcolm X. Lorsque j’entends l’intonation de sa voix et la force dans chacun de ses mots,  je reçois une énergie incomparable. Je suis alors recentrée et prête à donner mon 110% pour m’instruire. Malcom lui-même disait que l’éducation est le passeport vers le futur. 

Certains jours sont toutefois plus difficiles à traverser que d’autres… Lorsque je me sens perdue, et que mes émotions et mes frustrations m’accablent, je me tourne vers Phillis Wheatley, qui s’est exprimée à travers la poésie et s’est battue avec ferveur pour publier ses écrits. J’admire sa persévérance, même dans les conditions les plus défavorables. Sa croyance inébranlable en elle-même et en ses talents me donne un exemple à suivre.

Je pense aussi à la reine Nzinga, qui n’a pas eu peur de défendre l’Angola à tout prix. J’admire le fait qu’elle connaissait la valeur de ses atouts. Elle avait une grande maîtrise de soi et n’avait pas froid aux yeux de le faire transparaître lors de négociations et de conclusions de traités difficiles. Son leadership me rappelle que je peux ouvertement avoir confiance en moi, et demeurer en contrôle, peu importe à qui ou à quoi je suis confrontée.

En fin de compte, je célèbre chaque jour l’histoire des Noirs en trouvant des personnes inspirantes dont les réalisations me motivent à écrire ma propre histoire.

Vous aimeriez entendre parler d’un plus grand nombre de jeunes comme Yvette? Inscrivez-vous pour manifester votre soutien et recevoir des nouvelles de la part de l’équipe Passeport.