pathwaystoeducation.ca

Depuis le début de la pandémie, les emplacements du Programme Passeport à travers le pays s’assurent que les élèves du programme soient prêts à se remettre des conséquences de deux années scolaires perturbées.

Remédier à la perte d’apprentissage et promouvoir le bien-être des élèves continuent d’être au cœur de notre engagement. Selon des études menées dans différents pays, les jeunes pourraient accuser un retard scolaire pouvant aller jusqu’à six mois en raison de la fermeture des écoles, et les élèves issus de milieux défavorisés subiraient des reculs encore plus importants. L’écart d’apprentissage augmente entre les jeunes provenant de familles à faible revenu et celles à revenu élevé parce que la pandémie a exacerbé les inégalités. Par exemple, les ménages à faible revenu ne peuvent se permettre d’inscrire leurs jeunes à des programmes éducatifs ou sociaux parascolaires qui favorisent leur réussite et leur persévérance scolaire.  

L’enjeu de la santé mentale et du bien-être des jeunes est devenu de plus en plus important. Statistique Canada a révélé que 64 % des répondants âgés de 15 à 24 ans ont connu une détérioration de leur santé mentale en raison des restrictions liées à la COVID-19, et que 41 % des participants du même groupe d’âge ont signalé des symptômes d’anxiété modérés à sévères. De plus, les jeunes vivant dans zones à fort taux de contamination de COVID-19 présentaient souvent des symptômes de dépression et d’anxiété liés à l’inquiétude de contracter la maladie.  

Les difficultés auxquelles ont fait face les élèves issus des communautés à faible revenu pendant la pandémie s’étendent au-delà de l’école. Ce sont les entreprises les plus touchées par la pandémie, comme les magasins de détail et les restaurants, qui offrent des possibilités d’emploi aux élèves qui doivent contribuer aux dépenses de leur famille ou qui épargnent pour leur avenir. La perte de ces emplois au cours des deux dernières années a eu une incidence sur les décisions des jeunes quant à leur avenir, puisque plusieurs d’entre eux comptent sur ces revenus pour couvrir les coûts associés aux études postsecondaires. De même, les occasions de rémunération et les expériences de bénévolat qui permettent d’acquérir des compétences, de renforcer le capital social et de renforcer l’autonomie financière des jeunes ont été fortement compromises. Les jeunes privés de ces possibilités d’établir des liens, notamment ceux dont les réseaux sont déjà limités, en ont ressenti les effets lors de leur transition vers le marché du travail. 

 

Notre aide envers les élèves se préparant aux défis à venir 

Depuis le début de la pandémie, les emplacements du programme Passeport offrent un soutien personnalisé accru aux élèves. Par exemple, le personnel des emplacements de programme de Passeport Rexdale a créé des « plans d’action individuels » pour que les élèves reçoivent le soutien scolaire dont ils ont besoin pour poursuivre leurs études, et Passeport Winnipeg a organisé des cours d’été pour évaluer le niveau scolaire des élèves à l’aube de la rentrée scolaire. 

L’un des objectifs clés du programme Passeport est de faire en sorte que les élèves sachent qu’ils peuvent compter sur la présence de personnes solidaires autour d’eux, ce qui favorise leur réussite scolaire et contribue à leur bien-être. Chaque élève reçoit le soutien personnalisé d’un membre du personnel de Passeport. Grâce au programme, tous les élèves ont accès à un adulte de confiance ne faisant pas partie de leur famille immédiate vers lequel ils peuvent se tourner. En leur donnant un fort sentiment d’appartenance et d’affirmation, cette approche a été particulièrement utile pour aider les élèves à faire face au stress quotidien de la pandémie. De plus, le personnel de Passeport de partout au pays a organisé diverses activités pour inspirer les jeunes et les aider à se sentir en lien les uns avec les autres et avec leur communauté 

En réponse aux répercussions de la pandémie sur les perspectives d’avenir après le secondaire, le personnel du programme a veillé à ce que les élèves aient accès à des mentors capables de les orienter et de les conseiller dans leur carrière. Durant la pandémie, le personnel a organisé des salons de l’emploi virtuels, des séances d’information sur les programmes postsecondaires et des ateliers abordant des sujets comme les demandes de bourses d’études et les changements que la pandémie a imposés dans le monde du travail. De plus, les tuteurs et les mentors de Passeport sont des professionnels de différents domaines. Ils transmettent aux élèves de précieuses connaissances de l’industrie et leur donnent l’occasion de bâtir leur réseau professionnel pour se préparer à entrer sur le marché du travail. 

Nous savons la réouverture des écoles ne suffit pas pour assurer la réussite des élèves – ceux qui vivent en milieu défavorisé auront besoin d’un soutien personnalisé et continu tenant compte des répercussions négatives de la pandémie de COVID-19. C’est précisément le type de soutien que le programme Passeport peut offrir. Les relations avec les élèves, les parents et la communauté en général, ainsi que les apprentissages des dernières années, ont permis aux emplacements du programme Passeport de planifier des programmes stimulants et de qualité qui permettront aux élèves de rester connectés à leur éducation malgré les défis persistants liés à la pandémie. Peu importe ce qui se passera pendant les années à venir, nous sommes déterminés à combler l’écart entre les élèves Passeport et leur éducation.  

 

Vous pouvez aider à combler l’écart.

Apprenez-en plus ici