pathwaystoeducation.ca

Nous avons récemment discuté avec Owen Hinds, Directeur de programme à Passeport Lawrence Heights. En tant que figure importante au sein de sa communauté ainsi qu’au sein de Passeport, il partage ici son témoignage sur le Mois de l’histoire des Noirs et suggère quelques pistes pour un meilleur avenir en commun. 

Pour beaucoup, le Mois de l’histoire des Noirs est un hommage aux personnes du passé qui se sont battues pour un avenir meilleur, comme Viola Desmond, dont l’héritage perdure grâce au billet de dix dollars canadiens. Mais à titre de directeur de programmes à Passeport Lawrence Heights, le Mois de l’histoire des Noirs est aussi pour moi l’occasion de penser aux personnes qui ont encore besoin de notre aide et aux défis que nous devons relever. Je vous invite à faire de même.

Quand je pense à l’avenir, je vois…

  • les visages de parents inquiets et dépassés par le système scolaire parce qu’ils n’ont pas eu l’occasion de fréquenter l’école secondaire;
  • les visages d’élèves pour qui le choix d’une carrière semble limité en raison d’un manque de diversité dans les modèles;
  • les visages des membres du personnel des emplacements de programme qui viennent en aide aux élèves qui sont sur le point de décrocher;
  • les visages de jeunes incapables de trouver un taxi à Toronto simplement en raison de la couleur de leur peau.


Le Mois de l’histoire des Noirs ne sert pas qu’à commémorer les héros et les héroïnes de la communauté noire : il met en lumière les visages de la prochaine génération et ce que nous pouvons faire pour les aider.
À Passeport Lawrence Heights, nous savons qu’un avenir meilleur passe notamment par un soutien social adapté, une grande variété de stages disponibles, un soutien financier adéquat et des bons modèles. Ces ressources inspirent les jeunes à voir grand à tous les points de vue.

De plus, nous savons que notre programme est efficace. Un récent sondage auprès d’élèves de 5e secondaire du programme Passeport Lawrence Heights a révélé plus de 50 objectifs professionnels différents, comme l’architecture, l’obstétrique, la conception de jeux vidéo et la psychiatrie.

Durant le Mois de l’histoire des Noirs, je vous invite donc non seulement à célébrer les personnalités passées, mais aussi à penser aux visages des jeunes qui peuvent bâtir un avenir meilleur. À penser aux visages des élèves Passeport qui obtiendront leur diplôme et qui prendront d’assaut le marché du travail dans une multitude de domaines. Voici là les visages du changement, les visages de l’avenir.