pathwaystoeducation.ca

Le texte qui suit a été écrit par Ermias, diplômé Passeport et cofondateur de wishplay, une entreprise à portée sociale qui utilise la réalité virtuelle pour permettre aux patients de tous âges de découvrir le monde au-delà de leur maladie ou de leur situation.

Ma mère a immigré de l’Éthiopie dans les années 1980. À son arrivée, elle a dû relever de nombreux défis, notamment liés à ses problèmes de santé mentale.

Comme vous pouvez l’imaginer, il a été très difficile pour elle de trouver ses repères dans le système de santé canadien, ce qui a rendu les choses encore plus difficiles pour moi.

La photo ne le montre pas, mais peu de temps après, j’ai touché le fond quand j’ai échoué en anglais en neuvième année. J’avais perdu tout espoir de réussir à l’école et dans l’avenir. 

C’est alors que Passeport a changé ma vie. Je me suis rapproché des membres du personnel de Passeport. Ils m’ont encouragé à assister aux séances de tutorat et m’ont convaincu que j’étais capable de me reprendre en main.

Mes habitudes d’études se sont peu à peu améliorées et mes efforts ont commencé à paraître dans mes résultats.

Mais c’est quand j’ai changé ma perspective que tout a changé pour moi et que ma mentalité a évolué. J’ai toujours été curieux, mais je ne savais pas comment exploiter ce trait de personnalité.

Passeport a contribué à le transformer en une mentalité de croissance. J’ai progressé plus rapidement parce que j’ai eu l’occasion d’apprendre, de grandir et de découvrir ma passion dans un environnement sûr.

Au fil du temps, cette mentalité s’est transformée en une mentalité de partage, axée sur la communauté. Je ne me préoccupais plus de moi et de ma réussite personnelle, mais de celle de la communauté, de ce que nous pourrions accomplir tous ensemble.

Je voulais contribuer à mon tour et aider d’autres jeunes comme moi à surmonter leurs difficultés. Je voulais contribuer à l’épanouissement de ma communauté, comme Passeport l’a fait pour moi. Je souhaitais participer à ce cycle de partage et d’entraide, et c’est ce que j’ai fait.

À mon arrivée à l’université, j’ai commencé à faire du tutorat avec les élèves de l’emplacement Passeport Regent Park à Toronto.

J’étais ravi d’avoir un impact direct. Je sais à quel point il est important pour les étudiants d’avoir des modèles auxquels ils peuvent s’identifier, des personnes qui ont vécu des situations semblables.

Depuis, je n’ai jamais cessé de redonner, mais je voulais trouver des façons de soutenir encore plus ma communauté.

L’un des moyens dont je suis le plus fier est la collecte de fonds communautaire, RideTOInspire.

En 2017, inspirés par mon mentor Passeport, ma meilleure amie et moi avons parcouru plus de 2 000 kilomètres de Halifax à Toronto pour soutenir Passeport.

L’objectif de l’événement était d’inspirer les jeunes et d’avoir un impact positif sur la communauté tout en récoltant 10 000 $ pour Passeport.

RideTOInspire m’a permis de voir plus grand et de redonner à grande échelle. Depuis, je n’ai jamais perdu ma mentalité de partage; elle m’a d’ailleurs aidé à façonner mes objectifs de carrière.

J’ai suivi ma passion pour la médecine en étudiant la kinésiologie et les sciences de la santé. Mais la curiosité que Passeport a fait naître en moi ne m’a jamais quitté.

Je voulais trouver un moyen de combiner ma passion pour la médecine, l’innovation et l’entraide.

Je suis maintenant le cofondateur de wishplay. Nous utilisons la réalité virtuelle pour permettre aux patients atteints d’une maladie limitant l’espérance de vie de découvrir le monde au-delà de leur situation, directement depuis leur lit d’hôpital.

Notre slogan est Travailler pour un monde où chacun a la possibilité de vivre au-delà de ses limites. Avez-vous une idée d’où me vient cette inspiration?

C’est ma passion qui a rendu la création de wishplay possible, car j’étais assez curieux pour l’explorer et la suivre. Cette passion, elle a commencé grâce à Passeport.

Quand j’ai commencé le programme Passeport, j’étais jeune et perdu. Je n’avais aucune idée de ce que je voulais devenir et encore moins par où commencer pour le découvrir.

Mais lorsque j’ai quitté le programme, je me sentais capable, confiant et inspiré, prêt à changer les choses. À vrai dire, je ne devrais pas dire « quitter », car personne ne quitte vraiment le programme Passeport.

J’ai gardé contact avec Passeport tout au long de mon parcours. Je suis fier de dire que je suis un ancien étudiant, un ancien diplômé, un membre du Comité consultatif des diplômés, un bénévole et un donateur. Je suis également membre du conseil d’administration du centre de santé communautaire de Regent Park, où le programme Passeport est offert, et où j’ai moi-même commencé mon parcours.

On pourrait penser que j’ai bouclé la boucle, mais je n’ai pas fini.

Le cycle de partage et d’entraide se poursuit et Passeport continue de façonner mon avenir. Grâce à mon travail à Passeport, j’ai été choisi cette année pour le programme de bourses mondiales WISE pour les leaders émergents. J’ai le sentiment que mes possibilités sont infinies.

Je suis fier de tout ce que j’ai accompli jusqu’à présent, et j’espère que vous êtes, vous aussi, fiers de moi. À tous ceux qui soutiennent Passeport, vous faites tous partie de mon histoire, de celle de ma communauté et de ce cycle de partage et d’entraide. Merci.

Avez-vous aimé lire Ermias? Inscrivez-vous à notre liste d’envoi pour avoir des nouvelles des autres jeunes de Passeport et ce qu’ils accomplissent grâce à l’aide des donateurs de Passeport.